Les pêcheurs locaux
pris dans les mailles du tourisme

Les stocks de poissons de l'Okavango sont au cœur d'une lutte entre intérêts opposés.
D'un côté, les pêcheurs locaux traditionnels, de l'autre, les compagnies touristiques.
Les premiers pêchent pour vivre, les autres veulent réserver les plus belles prises à leurs clients.

La pêche est la première activité de subsistance des populations riveraines de l'Okavango. Le développement du tourisme et de la pêche récréative pousse les autorités à adopter des règlementations souvent incomprises des communautés locales, accusées de décimer les stocks au détriment des touristes. La réalité scientifique est pourtant du côté des pêcheurs.

Retour haut de page

Ecouter le reportage radio